Vous êtes ici : Accueil > Mes Actus > Toutes les actus >  Présence de la tenthrède sur colza

Présence de la tenthrède sur colza

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le dernier stade larvaire des tenthrèdes est le plus préjudiciable. Il dure 8-10 jours et est suivi de l'arrêt net des dégâts.

Au 25 septembre, presque 60 % des colzas suivis dans le réseau BSV ont atteint ou dépassé le stade 4 feuilles. Et plus de 25 % des parcelles sont déjà à 6 feuilles ou plus. Quelques rares parcelles sont en-dessous de 2 feuilles. Consultez le dernier bulletin de santé du végétal grandes cultures, pour voir l'évolution de la pression des ravageurs.

 

Les altises sont encore présentes dans les cuvettes jaunes et les morsures sont constatées. Mais au 25 septembre, plus de la moitié des parcelles n'est plus dans la période de sensibilité . Surveiller les parcelles moins avancées, encore entre la levée à 3 feuilles : sachant qu'au vu des captures, la pression 2023 est moyenne par rapport aux années antérieures.

Si, et seulement si la culture est menacée, une protection peut être nécessaire avec un insecticide* comme Cythrine Max 0.05 l/ha (cypermethrine) par exemple, le soir, avec un volume de bouillie de 150 l/ha minimum. Le seuil d'intervention est fixé à 80 % des plants avec morsures ET 25% de la surface foliaire détruite.

Pour limiter la présence des altises sur les jeunes colzas, ne pas détruire les repousses de colza dans les parcelles avoisinantes.

Les tenthrèdessont également très actives en ce moment. Les nombreuses captures d'adultes (mouches de couleur jaune/orange) dans les cuvettes jaunes en témoignent. On trouve des larves dans 80 % des parcelles suivies, et 10 % d'entre elles ont plus du quart de leur surface foliaire détruite. Les larves, toutes petites et de couleur vert clair au départ, deviennent noires et de plus en plus voraces en se développant. Les dégâts peuvent être spectaculaires (défoliation presque totale) sans que ce soit impactant si le colza est développé.

C'est le dernier stade larvaire qui est le plus préjudiciable, quand les larves sont les plus grosses. Ce stade durent 8 à 10 jours, ensuite les dégâts s'arrêtent net quand le cycle larvaire est terminé (nymphose). S'il a été impacté, le colza redémarre alors.

Arrivé à 6 feuilles, le colza devrait être suffisamment robuste pour ne pas être impacté ou à peine retardé. Pour les petits colzas, attention à la destruction des plantules ! Avant 6 feuilles, intervenir si nécessaire avec une pyrethrinoïde* autorisée, à savoir si plus d'un quart de la surface foliaire est détruite.

A noter aussi quelques attaques de noctuelles terricoles ou vers gris, qui coupent la plante au collet. Les dégâts sont en général localisés, mais en cas de forte attaque, des zones importantes peuvent disparaitre. Une protection dès les premiers symptômes avec une cypermethrine* à fort volume de bouillie/ha (> 200 l) réalisée le soir pourrait limiter les dégâts.

 

Enfin, des pucerons sont également observés, mais ils ont généralement peu d'incidence sur la culture. De plus, on remarque du parasitisme par des micro-hyménoptères. Ne pas intervenir spécifiquement sur ce ravageur*.

* Pour rappel, n'utiliser les insecticides qu'en cas de nécessité, et pas "tant qu'à faire le désherbage de rattrapage..." par exemple... En effet, de nombreux ravageurs (altises, pucerons,...) deviennent résistants aux pyréthrinoïdes, la famille la plus représentée parmi les molécules insecticides, ainsi qu'à d'autres substances actives. Il nous faut préserver les molécules existantes efficaces dans un contexte climatique de plus en plus favorable aux ravageurs, et où l'émergence de nouveaux principes actifs se raréfie. Dans ce contexte, nous avons de plus en plus besoin de préserver la biodiversité fonctionnelle de nos parcelles, dont l'action de régulation est concrètement très importante dans nos cultures. Avec la diminution des traitements insecticides agricoles depuis de nombreuses années, cette biodiversité se développe, mais chaque insecticide la fragilise.


En ce moment

A lire aussi :

Dans le cadre du plan gouvernemental ayant trait à la gestion de crise en période de sécheresse, chaque ministère a été invité à proposer de nouvelles...

Pour vous accompagner au mieux dans votre quotidien, nous avons entièrement revu et modernisé notre site web et c'est bien fait pour vous ! Tour...

jeudi 28 septembre 2023

Les rotations avec prairies améliorent la fertilité du sol et limitent la consommation d'intrants.