Vous êtes ici : Accueil > Mes Actus > Toutes les actus agricoles bretonnes > Carence en bore sur colza - très rare en Bretagne

Carence en bore sur colza - très rare en Bretagne

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Facteurs de risque : sol sableux, sol riche en calcaire actif (dont chaulage l’année de la culture) et situation de sécheresse.

Plusieurs symptômes doivent être associés avant de suggérer une carence en Bore d'après TerresInovia :

  • Epaississement du pivot et du collet, et éventuellement moelle nécrosée (et creuse) dans la partie supérieure,
  • Régression et disparition des bourgeons terminaux ; départ très bas des ramifications ; port buissonnant (différent des attaques d'altises),
  • Fentes longitudinales sur la tige en croissance active (stade D2) en "coups de rasoirs" - Ne pas confondre avec la croissance rapide de printemps,
  • Pincement de la tige sous les boutons floraux de la hampe principale et des ramifications,
  • Et ultérieurement, siliques peu nombreuses, plus ou moins vides, souvent en crochet - Ne pas confondre avec des carences en soufre (siliques vides).

La carence en bore reste rare. Les quelques situations à risque sont dans les sols sableux, sols riches en calcaire actif (y compris chaulage l’année de la culture) et en situation de sécheresse. En cas de necessité, faire un apport foliaire de 500g/ha de bore.


En ce moment

A lire aussi :

Après l’interdiction de l’élimination des poussins mâles, l’ovosexage s’est développé mais l’élevage de souches double fins ou des frères de poules...

Plantation par des enfants d'une haie d'arbustes dans une prairie

Vous souhaitez impliquer des écoliers dans un projet de plantation sur votre ferme, engagez-vous dans la démarche Des Enfants et Des Arbres.

Les mesures agro-environnementales ont évolué en 2023 avec un nouveau cahier des charges. Si les grande lignes restent les mêmes certaines règles ont...

Prochains RDV