Vous êtes ici : Accueil > Mes Actus > Toutes les actus agricoles bretonnes > LED et Batteries de condensateurs, attention au démarchage abusif !

LED et Batteries de condensateurs, attention au démarchage abusif !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
lampe led - CAB

Plusieurs exploitants ont reçu la visite de commerciaux proposant des équipements de type lampe LED, absorbeur de réactif ou batteries de condensateurs sous couvert de Grenelle de l'environnement ou avec des logos ENEDIS ou autres. Avant toute chose, ne rien signer lors d’une visite de ce type.

Démarchage abusif

 

Plusieurs exploitants ont été démarchés pour des équipements de type lampe LED, absorbeur de réactif ou batteries de condensateurs, sous couvert de « Grenelle de l’Environnement », « ENEDIS » ou avec les logos EDF ou autre fournisseur d’énergie… Les commerciaux leur proposaient ces équipements moyennant un paiement échelonné de 150 à 200 €/mois pendant 5 ans (plus de 9 500 €) qui seraient largement compensés par des économies d’électricité.

panneau attention danger

Nos recommandations

  • Premier point, ne rien signer lors d’une visite de ce type car il est toujours difficile de se désengager de ce type d’achat.
  • La deuxième recommandation est de se renseigner pour savoir si le matériel proposé peut correspondre à vos besoins auprès de votre électricien ou d’un conseiller Chambre. Si les équipements s’avéraient pertinents, il vaut mieux souvent s’équiper directement plutôt que de recourir à tels financements.
  • Si toutefois vous avez signé quelque chose (« Demande d’étude gratuite - contrat de prestation de services »), vous pouvez vous rétracter sous 14 jours après la signature du contrat.

 

Pour plus d'informations téléchargez la Note Installation Batterie Condensateur

 

Si vous avez des questions, vous pouvez contacter :
Pierre FILY
Conseiller Energie - Expertise Photovoltaïque
Tel: 06 74 78 39 49


CONTACT

Pierre Fily - Conseiller Energie - Expertise Photovoltaïque - Tél : 06 74 78 39 49 - Email : pierre.fily@remove-this.bretagne.chambagri.fr


En ce moment

A lire aussi :

Trois cas d’influenza aviaire hautement pathogènes ont été détectés sur des goélands à Hillion (22). La prudence est de mise.

Faute de débouchés suffisants, l’offre en céréales est excédentaire. La récolte 2024 attendue en baisse pourrait permettre d’assainir le marché.

Les travaux conduits par la station expérimentale d’Auray ont démontré le grand impact que la date de récolte a sur la conservation du potimarron.