Vous êtes ici : Accueil > Mes Actus > Toutes les actus agricoles bretonnes > Au début floraison, le risque fusariose est-il plus élevé cette année ?

Au début floraison, le risque fusariose est-il plus élevé cette année ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les épisodes pluvieux de ces derniers jours accentuent le risque en cas de non labour et variétés sensibles, favorisant la production de mycotoxines (DON).

Le stade début floraison du blé (1ères étamines sorties) est atteint pour les plus précoces (Balzac, Célibrity, Prestance...).

Le risque de fusariose début floraison augmente en fonction :

  • des conditions pluvieuses (10-40 mm autour de la floraison), avec vent et températures supérieures à 10°C ;
  • du potentiel infectieux en surface (résidus de cannes Maïs Grains en surface, non labour) ;
  • de la sensibilité variétale par ex. les moy. sensibles : DK Extase, RGT Letsgo, Célibrity, Junior - note 4; Balzac, Prestance - note 5 et à l'inverse parmi les peu sensibles : KWS Sphère (6), Orégrain et SY Adoration (6.5).

Evaluer le risque pour vos parcelles avec la grille fusariose en page 4 et la sensibilité des variétés en page 12 du BSV n°14.

Dans les situations à risque, positionnez dès le début floraison, un produit de la famille des triazoles solo ou en association (prothioconazole, tébuconazole ou metconazole) à 60-80% de la dose homologuée selon le produit et le risque. Pour une bonne efficacité, utilisez 150 - 200 l/ha de bouillie. Les adjuvants n'ont jamais montré d'efficacité supplémentaire d'après Arvalis, si les conditions d'utilisation sont bien respectées (hygrométrie, température et volume de bouillie).

Pour les parcelles à fin floraison - quand les étamines sont toutes sorties et que les grains commencent à se remplir - il est trop tard pour gérer spécifiquement la fusariose. A ce stade, la protection vise la septoriose et les rouilles sur la fin du cycle.

Pour les stratégies de protection sur blé, orge et triticale, consultez les fiches gestion des maladies du blé, de l'orge et du triticale.

Par contre si les conditions sont sèches dans les 7 jours encadrant la floraison (à évaluer pour les semis plus tardifs), le risque restera limité.


Contacts :

Côtes d'armor : Claire POYAC, 06 77 32 91 21
claire.poyac@remove-this.bretagne.chambagri.fr

Finistère : Anne Thérèse BILCOT, 06 79 24 48 93
anne-therese.bilcot@remove-this.bretagne.chambagri.fr

Morbihan : Philippe LANNUZEL, 06 32 81 92 63
philippe.lannuzel@remove-this.bretagne.chambagri.fr

Ille-et-Vilaine : Stéphanie MONTAGNE, 06 22 53 20 07
stephanie.montagne@remove-this.bretagne.chambagri.fr


En ce moment

A lire aussi :

Après l’interdiction de l’élimination des poussins mâles, l’ovosexage s’est développé mais l’élevage de souches double fins ou des frères de poules...

Plantation par des enfants d'une haie d'arbustes dans une prairie

Vous souhaitez impliquer des écoliers dans un projet de plantation sur votre ferme, engagez-vous dans la démarche Des Enfants et Des Arbres.

Les mesures agro-environnementales ont évolué en 2023 avec un nouveau cahier des charges. Si les grande lignes restent les mêmes certaines règles ont...

Prochains RDV